Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/04/2009

[linux] - Capture d'écran en ligne de commande

johnny_automatic_pointing_hand.pngJe continue mon voyage au pays de la ligne de commande, pour l'instant seul quelques applications résistent à mon passage en mode "tout console" (firefox, thunderbird) pour certains c'est une histoire de temps pour d'autre c'est une autre histoire (The Gimp, Inkscape)... Donc pleinement satisfait avec mon wmii, je travail au quotidien avec maintenant depuis plus d'un mois, les logiciels qui l'accompagne me satisfont pleinement (bitlbee, mp3blaster...) seulement voila, pour les besoins d'une présentation j'ai du avoir à faire des captures d'écran. J'ai donc eu beau appuyer comme un fou pendant 10 minutes sur Impr. Ecran ... rien ! Effectivement il me fallait donc une solution simple et en cohérence avec mon aventure. J'avais deux choix : import ou scrot.

Lorsque l'on prends une capture d'écran, à mon sens, on doit pouvoir opérer trois opération simple : capture de tout l'écran, capture d'une portion d'écran et capture d'une fenêtre. (et ce avec un délai) Voyons comment se comportent nos deux logiciels dans ces cas de figure.

Commençons par Import que je connaissait via imagemagick depuis pas mal de temps. Pour importer la totalité de l'écran c'est simple : import -root nom_de_la_capture.png (note on peut utiliser le format que l'on souhaite bien sur .jpg, .bmp... et ce avec une option de compression -quality VALEUR) ... pratique, pour la capture d'une portion d'écran c'est encore plus simple : import image.png... pour la capture d'une fenêtre c'est tout aussi simple: import -frame test.png  il ne reste plus qu'a cliquer sur la fenêtre concerné. Le gros avantage de import c'est que l'on peut cumuler des tas d'option issue d'image magick (retailler l'image, mettre une annotation, mettre une bordure...). Pour ajouter un timer avant de prendre la capture est -delay.

Voyons maintenant scrot : pour prendre une capture d'écran total on tape : scrot test.png ... première constatation il semble plus rapide, c'est un bon point. Pour la capture d'une image on rajoute -s : scrot -s test.png cette option regroupe la capture d'une portion d'écran et d'une fenêtre Tout comme import il suffit de cliquer sur la bonne fenêtre. à noter que les choix de format sont également nombreux et que tout comme import on peut régler le taux de compression avec -q. L'avantage de scrot sur import est que l'on peut avec l'option -e lancer l'exécution d'un programme à la suite de la capture. Il est également possible d'utiliser des tags issue de strftime (Y pour l'année, %m pour le mois ...) ainsi on peut faire : scrot -s '%Y-%m-%d-test.png'. D'autre champs peuvent être récupéré comme la taille en pixel, le format....

Alors qui des deux à obtenu la palme? deux cas de figure : scrot est simple et rapide (de plus il ne pèse rien car il dépend d'une seule libraire) mais est assez rapidement limité, import est un poids lourd car livré dans image magick.. mais que d'options! les options d'annotations, de compression, et autres filtres en font un must de la capture en ligne de commande.

14/10/2008

[screenstapp] - v0.3 pour la capture d'écran sous Gnome

Capture.pnget voici la v0.3 de ScreenStApp
(dite la "Claude release" puisque tout ce qui y est rajouté vient de remonté qu'il m'a fait sur la ML de
Linux on the root
dont je fait fièrement parti)

Changelog:
Permet la capture de fenêtre uniquement
Mémorise le répertoire de capture
Taille de la fenêtre statique
Choix du type de fichier (jpg,...)
Amélioration de l'increment sur les noms de fichier

Tout se passe ici