Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2009

[axel] - Un wget vitaminé !

rejon_Network_Node_Cloud_Swarm.pngJe viens de découvrir un petit outil en ligne de commande trés sympathique, Axel :il accélere les transferts HTTP et FTP, en utilisant plusieurs connexion pour un seul fichier. Il est surtout possible de cumuler plusieurs miroirs et ainsi avoir une vitesse de téléchargement d'un ISO constant et au maximum de votre connexion. Autre particularité, le flux est stocké directement dans le fichier sans passer par un fichier temporaire (sortez vos MD5 tout de même).
Le principe de fonctionnement est simple : on passe un seul et unique argument le fichier que vous souhaitez télécharger. Si vous souhaitez utiliser plusieurs miroir vous pouvez lui passer plusieurs URL. Dans le cas ou vous ne connaîtriez pas de miroir pour votre fichier, pour pouvez utiliser l'option --search qui utilisera alors le moteur filesearching.com, vous pouvez même affiner en indiquant le nombre maximum de miroir a utiliser.

Et pour couronner le tout l'outil est léger et n'a pas de dépendance. Attention cependant : l'outil n'a pas de fonction résume.

08/10/2009

[alpine] - Configurer plusieurs comptes IMAP (gmail)

alpine.jpgCela faisait un moment que je voulais passer à Mutt ou Alpine, et bien c'est chose faite. Je suis arrivé à migrer tout mes comptes de messagerie sur alpine, me voila CLI jusqu'au bout des ongles

. La seule chose qui m'a posé problème est la configuration des multiples profils, de manière a répondre avec le bon mail, et la configuration de la réception de mes deux comptes IMAP chez gmail. C'est pourquoi je résume ici mon installation, si cela peut servir à d'autres.

La première étape est la configuration de la réception de plusieurs comptes :

Allez dans Main -> Setup -> collection Lists -> Add (soit les touches MSLA)

Nickname : le nom de la boite
Server : imap.gmail.com/ssl/user=monmail@gmail.com

Ctrl + x pour sauvegarder

Add (la touche A) pour ajouter un boite, refaite autant de fois l'option que nécéssaire

Il nous faut maintenant définir les différentes identités associées à chacun des comptes :

Choisir Main -> Setup -> Rules et R (pour les rôles)
Chosir une Nickname (surnom) de votre choix
Dans Current folder Type, prendre specific, et dans l'option folder list en dessous appuyez sur CTRL+T pour choisir un dossier à partir duquel l'identité prendra la main (en général INBOX) la navigation dans les dossiers se fait avec < et >.

et dans Actions Begin Here, changer le champs avec votre mail : From (par ex : mon nom <monmail@mail.com>

Puis réglez le SMTP comme suit :

smtp.gmail.com:587/tls/user=username@gmail.com

Puis sélectionnez "compose use" -> With confirmation Ainsi alpine vous posera la question si vous souhaitez utilisez tel ou tel identité.

Revenez au menu principal, dans Setup -> Config et  [Advanced User Preferences] mettez Pruning Rule sur don’t rename, don’t delete

Astuce : pour trouvez rapidement une option, vous pouvez utilisez la touche W qui fera une recherche de mot clef.

Tri des dossiers :
Main -> Setup -> Config
sort key -> reverse Arrival

Cacher les Répertoires vide :
Main -> Setup -> Config -> Folder Preferences.
Hide empty directories

Ouvrir les liens avec Firefox :

Il faut ajouter plusieurs commandes dans URL-Viewers avec A

/usr/bin/firefox
"/usr/bin/firefox -remote 'openURL(_URL_,new-tab)'"
"/usr/bin/firefox _URL_ &"

Ainsi cela ouvre un nouvel onglet si firefox est ouvert, sinon il se lance en autonome

Mettez un peu de Couleur dans Alpine :

Main -> Setup -> Kolor -> use-termdef
et plus bas il est possible de définir ses propres couleurs

Déplacer des mails dans un autre dossier :

dans un message Save (touche S) et CTRL+T pour choisir le dossier de destination (la navigation dans les dossiers se fait toujours avec < et >)
autre méthode : Save et CTRL + N (pour chosir l'identité) et on peut taper directement le nom du dossier, les futurs sauvegarde se feront via CTRL + n et la flêche du haut

Vérifier les mails toutes les X minutes :
Main -> Setup -> Config ->  Mail Check Interval
ou pour récupérer manuellement : eXpunge avec la touche X

Alpine arrête de me demander si je veut partir :

Pas encore trouvé le moyen de lui faire comprendre ça... si quelqu'un à la solution, je suis preneur.

Prochaine étape, la configuration des signatures, l'intégration de pico & pilot,  il faut que je cherche comment se rendre plus rapidement dans les dossiers (en général on va dans INBOX, actuellement il faut que je fasse Folder list, que je choisisse le répertoire, puis INBOX) et surtout l'utilisation de la fonction configuration distante.

19/09/2009

[ascii] - Des "écrans de veille" pour nos terminaux

1205409434.pngUn peu de détente pour ce week-end. Pourquoi seul les bureaux graphique auraient droit à un économiseur d'écran ?
Souvent on voit un fond d'écran magnifique: des poissons, des bulots, une horloge,  des langoustes, des messages subliminaux, des morues... envieux et jaloux mon terminal me réclame du coup lui aussi un économiseur. .... j'ai beau lui expliquer que ces économiseurs n'en sont plus vraiment, que leur utilité n'est que futilité ... rien n'y fait. Voulant éviter le conflit pour ce week end, je lui offre donc son bonheur : un magnifique aquarium en ASCII.

Pour l'installer c'est simple, il suffit de rajouter le module Term::Animation pour perl. Pour se faire tapez :

sudo cpan (et validez les différentes options, choisissez votre continent et le serveur)
Une fois que cpan vous rends la main tapez : install Term::Animation

Il doit vous indiquez que vous n'avez pas le module Curses et vous propose de l'installer, répondez yes. Attendez un tout petit peu.
Etape la plus simple téléchager le paquet sur le site de l'auteur : ici décompressez le, puis rendez le fichier asciiquarium exécutable avec un joli chmod +x asciiquarium dans votre terminal (qui du coup n'en peut plus de piaffer, c'est noël pour lui). Et voilà.

A noter qu'il existe une version KDE : http://www.kde-look.org/content/show.php?content=29207&am... que vous pouvez également installer avec le paquet : kdescreensaver-aasaver

1.jpg

Il existe également la même chose mais pour le temps, c'est a dire que votre fond d'écran ASCII va changer en fonction du temps  selon un lieu réglé dans le module Weather::Underground (maintenant vous savez comment l'installer). Le fichier est ici.

Ne voulant me montrer trop dur avec mon terminal j'ai décidé de lui offrir deux autres fonds d'écran : j'installe le paquet caca-utils (basé donc sur la librairie caca) et me voila l'heureux possésseur de cacafire, une animation en ASCII d'un joli feu de camp et de cacademo, un mélange de metaball, plasma, ... pour les deux on utilise la touche entrer pour changer l'animation, espace pour la pause et ESC pour quitter.

Petite cerise sur le gâteau : Starwars dans votre terminal en tapant (installez vous comme au cinéma) : telnet towel.blinkenlights.nl

Et comme c'est week end, un script bash pour générer des jolies dégradés :
yes "$(seq 1 255)" | while read i; do printf "x1b[48;5;${i}mn"; sleep .01; done

Et puis si vous souhaitez mettre des vidéos ou la télé sur votre terminal je vous renvois à ma note ici

17/09/2009

[terminal] - Ouvrir ses documents dans un terminal

Anonymous_Terminal.pngIl arrive que l'on passe le plus clair de son temps avec un terminal, et que les GUI donnent un goût de trop lourd, trop de temps à se lancer... Parfois également on ouvre un document juste pour y jeter un coup d'oeil, parce que l'on en a oublié le contenu, et dans ces cas là on souhaite aller vite.

Vous connaissez mon goût pour les outils simple et en ligne de commande, voici donc une liste non exhaustive d'outils pour lire une majorité de format :

Les PDF : Ps2ascii, Pdftotext
Les fichiers OpenOffice (texte,classeurs, présentation....) & tout autres fichiers OpenDocument (Koffice, starOffice...) : odt2txt
Les fichiers OpenOffice classeur : voir également SSConverter (script python & pyuno)
Les fichiers html : les navigateurs en ligne de commande (Lynx, w3m...)

Pour les fichiers audio : mplayer

Et puis il arrive que des connaissances continuent à vous envoyer des fichiers avec un format fermé, si vous daignez voir le contenu sans passer par l'ouverture d'openoffice :

Les fichier Word :Antiword
Les fichiers Powerpoint : ppthtml
Les fichiers Excel :xls2txt (non présent dans les dépôts de ma distribution, mais se compile trés facilement/simplement avec juste un make)

Et je vous rappel également que grâce à Edouard on peut même voir ses images dans un terminal : http://www.inouire.net/image-couleur.html

La majorité de ces outils suivent la philosophie Unix, ils ne font qu'une chose mais le font bien.
Avec ces outils plus d'excuses pour lancer des GUI à tout va.

31/08/2009

[cdrecord+cdw] - Gravure en ligne de commande

Anonymous_CDROM_Disc.pngJe continue mon bonhomme de chemin toujours sous Wmii (je vous parlerais bientôt d'une alternative intéressante : i3). Cette situation où finalement quasiment tout est controlé au clavier me va bien, je gagne du temps. Mais, me direz vous, comment cela se passe t'il pour la gravure ? et bien j'utilise en fait deux outils, qui me sont complémentaire. A savoir cdrecord et cdw .

En fait j'utilise cdrecord pour les choses simples : la gravure d'iso et pour effacer un cdrw. Pour l'iso il suffit de taper :
cdrecord -v chemin_vers_l_iso.iso
Pour effacer c'est tout aussi simple :
cdrecord -v -blank=all -force
Cela va beaucoup plus vite que de lancer K3b ou brasero (surtout sur des ordinateurs qui se font vieillissant).

Par contre cela  se corse quand on souhaite graver plusieurs fichiers, ou faire des actions plus poussé sur la vitesse, l'overburning... on peut rapidement se perdre dans les options. Heureusement il y a un outil en CLI trés bien fait : cdw, qui permet de faire beaucoup de chose avec une interface en Ncurse pour cdrecord. Cdw est dans les dépôts vous ne devriez pas avoir de mal à l'installer.

main_ui.jpg

Ainsi dans la derniere version (la 0.3.93) il est possible de créer un iso à partir de certains fichiers, de graver un iso, graver des données, effacer un cdrw ou un dvdrw, ripper un cdaudio en raw (possibilité d'interfacer avec sox pour d'autre format), etc.... il est également possible d'intervenir sur la vitesse de gravure, de créer des cd multisession, de faire un cd de boot.... le tout dans une interface ncurse avec toujours une aide en bas pour vous indiqué les touches à utiliser, cela le rends encore plus simple d'utilisation.

Un outil trés pratique, qui remplace dans la majorité des cas les ténors de la section Gravure sous linux.

20/04/2009

[urxvt] - Mon nouveau terminal avec des onglets

urxvt.jpgMon billet fait suite au trés bon article d'Artisan Numérique sur les consoles. J'y ai découvert, moi le partisan fervent d'Xterm, une nouvelle console qui m'a fait fondre : urxvt (en mode unicode). Seulement voila, les onglets étaient mon saint graal, fonction manquante d'xterm. Un commentaire à attiré mon attention : il existerait une version d'urxvt avec des onglets... diable, pour archlinux...  ! Quid des autres distributions ? j'ai fouillé sur le web et j'ai trouvé que l'option tabbed d'urxvt était en fait une option perl, qu'on lance avec urxvt -pe tabbed ... et là miracle ! On à en haut un NEW et un 1 sur fond rouge en haut. LE SHIFT + flêche vers le bas crée un onglet, et le SHIFT - GAUCHE/DROITE permet de se déplacer dans les onglets. Ultime cerise sur le gateau pour les souriophile, on peut cliquer sur les onglets ou sur le new. J'ai donc pour ma wmii configuré la variable WMII_TERM sur "urxvt -pe tabbed" et voila qu'en deux touches se lance un terminal performant avec des onglets. Ce n'est pas tout les jours noel.

Donc je me suis fait a ce terminal ultra léger (aprés avoir modifié le .Xdefaults pour avoir des couleurs potables) par contre déception la touche pour revenir au début de la ligne ne fonctionne pas... il faut alors utiliser les raccourcis du shell : CTRL+a pour aller au début de la ligne et CTRL+e pour aller à la fin.

J'avais toujours mon probléme de copie de texte, du terminal vers firefox. Cela est du au fait que X utilise deux mécanisme de copier/coller. En fait il y a la sélection Primaire (obtenu en sur-lignant un texte et que l'on peut coller avec le bouton du milieu) et le presse papier (CTRL+C et que l'on colle avec CTRL+V par exemple)... c'est assez génant lorsque par exemple vous avez un fichier de conf. que vous voulez mettre dans un textrea (un webmail par exemple.) Heureusement il existe toujours une solution,  autocutsel, qui permet de synchroniser les deux variables. Il suffit de lancer au démarrage de X (pour ceux qui comme moi utilise wmii, on peut le placer dans le wmiirc) :

autocutsel -fork
autocutsel -selection PRIMARY -fork

--> Bon à savoir sous debian le paquet s'appelle rxvt-unicode.

22:27 Publié dans informatique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : urxvt, cli, ubuntu, debian, wmii

19/04/2009

[id3] - Gérer ses id3tag en ligne de commande

Anonymous_Pencil_icon.pngS'il est bien un tâche délicate avec les fichiers audio, c'est l'édition des tags id3 il existe de nombreuses options en GUI pour mettre en place ce système. Mais quid des CLI users? Pour moi la solution est venu de id3 . Un outil en ligne de commande donc, mais qui permet de faire des choses bien utile, le concepteur du logiciel (présent dans les dépôts) présente l'outil comme un objet intuitif, la syntaxe se veut clair, compréhensible, ... et je rajouterais : sans avoir a lire un manpage difficile, étendu sur des dizaines de pages. Mais commençons par le commencement.

Vous avez donc votre répertoire avec vos mp3, vous voulez lister les id3 tags d'un fichier, l'option -l est là pour ca :

1.jpg
On s'aperçoit alors que le tag Title, n'a pas été marqué correctement "Track 1" n'est effectivement pas trés parlant, faisons un id3 -t "Little blue Bird" mon_fchier.mp3. Aussitôt les tags sont réaffiché avec le bon title... tout simple. Il est possible d'ajouter les tags, d'année, d'album, d'artiste, genre,... le man liste simplement ces options, sans fioriture. La ou ca commence a devenir intéressant c'est que l'on peut utiliser la puissance de la ligne de commande pour tagguer en masse :
id3 -A "mon_nom_d_album" *.mp3
Mettra le tag album sur tout les mp3 rencontré dans le dossier.

Pour information (non testé) : je suis tombé sur un logiciel "mp3 mass tagger" qui reprends les fonctionnalité de base de id3, et y ajoute des options qui semblent intéressante (comme la possibilité de renommer les fichiers en fonction du tag...). Un deb est disponible.

Dans le même ordre d'idée, il existe également id3tool.

15/04/2009

[xclip] - Envoyer le résultat d'une commande dans le buffer !

steph@nini:~$ sudo apt-get install xclip

Lecture des listes de paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances      
Lecture des informations d'état... Fait
Les NOUVEAUX paquets suivants seront installés :
xclip
0 mis à jour, 1 nouvellement installés.
Il est nécessaire de prendre 0o/16,4ko dans les archives.
Après cette opération, 73,7ko d'espace disque supplémentaires seront utilisés.
Sélection du paquet xclip précédemment désélectionné.
Dépaquetage de xclip (à partir de .../archives/xclip_0.08-7_i386.deb) ...
Paramétrage de xclip (0.08-7) ...


steph@nini:~$ cd images/
steph@nini:~/images$ ls | xclip
steph@nini:~/images$ xlicp -o

1024x768_sininen_valo2.jpg
20060816151120__MG_5348.jpg
263912644.png
Arcturus_Wallpaper_by_mazkr.jpg
band.jpg
photo-auvergne4.jpg

Mais encore ? et bien tout simplement pour montrer qu'en 4 lignes de commandes on peut installer un logiciel, (xclip) changer de répertoire, lister le contenu de celui ci et en copier le résultat dans le buffer. Trés pratique. Pour les amateurs de souris comme le contenu est placé dans le buffer (de X11, attention ca ne marche pas dans les TTY1,2...) on peut coller le résultat dans une autre fenêtre rapidement en cliquant avec le boutton du milieu. Ainsi pour copier un uname : uname -a |xclip Et voila, il ne reste plus qu'a coller.

Poussons l'expérience un peu plus loin, vous surlignez un texte, mettons dans firefox, placez vous dans votre console, et xclip -o vous sort le contenu du buffer.

On peut également copier le contenu d'un fichier dans le buffer avec xclip /etc/mtab par exemple.