Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


12/04/2009

[linux] - Capture d'écran en ligne de commande

johnny_automatic_pointing_hand.pngJe continue mon voyage au pays de la ligne de commande, pour l'instant seul quelques applications résistent à mon passage en mode "tout console" (firefox, thunderbird) pour certains c'est une histoire de temps pour d'autre c'est une autre histoire (The Gimp, Inkscape)... Donc pleinement satisfait avec mon wmii, je travail au quotidien avec maintenant depuis plus d'un mois, les logiciels qui l'accompagne me satisfont pleinement (bitlbee, mp3blaster...) seulement voila, pour les besoins d'une présentation j'ai du avoir à faire des captures d'écran. J'ai donc eu beau appuyer comme un fou pendant 10 minutes sur Impr. Ecran ... rien ! Effectivement il me fallait donc une solution simple et en cohérence avec mon aventure. J'avais deux choix : import ou scrot.

Lorsque l'on prends une capture d'écran, à mon sens, on doit pouvoir opérer trois opération simple : capture de tout l'écran, capture d'une portion d'écran et capture d'une fenêtre. (et ce avec un délai) Voyons comment se comportent nos deux logiciels dans ces cas de figure.

Commençons par Import que je connaissait via imagemagick depuis pas mal de temps. Pour importer la totalité de l'écran c'est simple : import -root nom_de_la_capture.png (note on peut utiliser le format que l'on souhaite bien sur .jpg, .bmp... et ce avec une option de compression -quality VALEUR) ... pratique, pour la capture d'une portion d'écran c'est encore plus simple : import image.png... pour la capture d'une fenêtre c'est tout aussi simple: import -frame test.png  il ne reste plus qu'a cliquer sur la fenêtre concerné. Le gros avantage de import c'est que l'on peut cumuler des tas d'option issue d'image magick (retailler l'image, mettre une annotation, mettre une bordure...). Pour ajouter un timer avant de prendre la capture est -delay.

Voyons maintenant scrot : pour prendre une capture d'écran total on tape : scrot test.png ... première constatation il semble plus rapide, c'est un bon point. Pour la capture d'une image on rajoute -s : scrot -s test.png cette option regroupe la capture d'une portion d'écran et d'une fenêtre Tout comme import il suffit de cliquer sur la bonne fenêtre. à noter que les choix de format sont également nombreux et que tout comme import on peut régler le taux de compression avec -q. L'avantage de scrot sur import est que l'on peut avec l'option -e lancer l'exécution d'un programme à la suite de la capture. Il est également possible d'utiliser des tags issue de strftime (Y pour l'année, %m pour le mois ...) ainsi on peut faire : scrot -s '%Y-%m-%d-test.png'. D'autre champs peuvent être récupéré comme la taille en pixel, le format....

Alors qui des deux à obtenu la palme? deux cas de figure : scrot est simple et rapide (de plus il ne pèse rien car il dépend d'une seule libraire) mais est assez rapidement limité, import est un poids lourd car livré dans image magick.. mais que d'options! les options d'annotations, de compression, et autres filtres en font un must de la capture en ligne de commande.

30/03/2009

[abcde-Xfca] - Encoder un cd audio facilement

johnny_automatic_fingering_position.pngVoici mon remplaçant en ligne de commande pour l'encodage: abcde, le moyen ultime d'encoder rapidement un cd audio, en mp3,ogg, flac.... Difficile de faire plus simple que abcde qui se veut comme un couteau suisse pour l'encodage, il repose sur différents outils pour faciliter cette tâche : cdparanoia, cdda2wav, oggenc.... Il est flexible, robuste et rapide, que demander de mieux pour un encodeur ? Pour commencer à encoder le plus rapidement du monde, il suffit de mettre votre CD dans la machine, de lancer abcde ... il vous pose trois questions simple, et l'encodage commence. Quelques minutes plus tard vous avez le dossier avec le nom de l'album, les fichiers compresser en ogg sur votre ordinateur. Voici à quoi ressemble la première approche avec abcde :

abcde.jpg

Comme vous pouvez le voir j'ai lancé uniquement la commande abcde, qui a automatiquement lancé une recherche cddb, et vous propose de corriger les titres si certains sont inexacts. Une fois l'encodage terminé (avec une normalisation audio et des noms de fichiers lisible) abcde efface automatiquement les fichiers temporaires (les .wav)

De nombreuses options viennent compléter ce logiciel, comme le choix du format avec l'option -o (-o mp3 par exemple), l'éjection du cd aprés compression....

Et surtout le choix des fichiers à encoder, ainsi si vous ne spécifiez rien, abcde encode tout le disque, par contre si vous tapez abcde 1-5 il encodera les fichiers de 1 à 5 ou sinon en tapant abcde 1,2,3,4 les fichiers 1,2,3,4 seront pris en compte (à noter que l'on peut combiner les deux dernières techniques) Abcde, un logiciel génial donc ... pour ceux qui comme moi aime la ligne de commande.

Pour ceux qui aiment les GUI, et les logiciels qui vont loin, trés loin, je ne peut que vous conseiller Xfca qui fait des miracles dans le domaine ... Comme en général des images valent mieux qu'un long discours je vous laisse regarder : http://www.xcfa.tuxfamily.org/images.html qui donne une excellent idée de quoi Xfca est capable en matière de son.(Je vous laisse aprécier le splash screen concocté par votre serviteur ;-))
Mais surtout Xfca ne se limite pas à l'encodage, il permet tout un tas d'autre chose comme l'édition de pochette, des réglagles possible au millimétre, possibilité de découper les fichiers,... un conseil : utilisez le, vous n'en démordrez pas.

Pour l'installer des dépots sont disponibles au format RPM et DEB, mais il existe un script en perl qui permet une installation sur de nombreuses distributions : http://www.xcfa.tuxfamily.org/install.html

A noter : le développeur peut être contacter sur un forum destiné à rendre compatible Xfca, avec un maximum de distribution.

28/03/2009

[bitlbee] - Un pont entre vos messageries instantanées & IRC

logo.pngBitlbee, sous ce nom étrange ce cache un logiciel étonnant, il m'a été conseillé par illovae que je remercie, car j'en ai fait mon outil quotidien (enfin quand je me connecte). L'intérêt est que si vous êtes connecté à IRC avec un client, vous évitez l'ajout d'un logiciel supplémentaire, ou alors comme dans mon cas vous souhaitez utiliser un client IRC en ligne de commande (irssi par ex, ... mais je vous expliquerais ma configuration un petit peu plus tard). Bitlbee est compatible avec : jabber, msn,yahoo, aim et ICQ.

Le principe est extrêmement "simple" on installe bitlbee (disponible en général dans les paquets) et on lance le daemon (il se lance tout seul au démarrage pas de panique). Une fois cela fait, vous pouvez lancer votre client IRC (pidgin, bitchx...) et vous connecter au serveur IRC disponible sur votre machine : localhost. Et la miracle, vous êtes sur bitlbee.

(A noter que vous pouvez vous connecter à des serveurs bitlbee publics mais vous fournissez alors vos mots de passe à une tierse machine....)

Une fois sur le serveur il ne nous reste plus qu'a nous connecter au salon bitlbee (/join #bitlbee). Lorsque vous êtes connecté, vous voyez deux utilisateurs : root et vous même, root peut être considéré comme le processus. Il faut donc vous identifier en associant "vous" à un mot de passe. Cela se fait trés simplement avec /register mot_de_passe on s'identifiera la prochaine fois avec /identify mot_de_passe.

Il est temps maintenant d'associer notre/nos messagerie/s à bitlbee: account add jabber linuxerie@gmail.com mot_de_passe
Le troisième mot peut être un protocole compatible : msn, yahoo, aim, icq. Et dernière étape on active le compte avec account on. (On le désactive avec account off numéro, ou numéro peut être obtenu avec account list). Une petite sauvegarde de tout ça avec save nom_d_utilisateur. Et nous voila prêt.

Vous voyez maintenant vos contacts, comme un salon IRC. Vous souhaitez rajouter des contacts? add numéro jojo_off@gmail.com mon_jojo
Mon_jojo est le nom que vous souhaitez donner à votre contact (sinon c'est l'adresse email bien sur) et numéro est le nombre attribué à votre compte (account list pour les visualiser). Pour les autres opération c'est tout aussi simple : block le_nom pour bloquer un contact, allow le_nom pour le débloquer, remove le_nom pour le supprimer, rename le_nom  le_nouveau_nom pour renommer...

Pour voir les contacts connecté (sauf si vous utilisez un client graphique comme pidgin par exemple) vous pouvez utiliser /blist pour les connectés et /blist all pour tout les contact de votre messagerie. Pour s'adresser à quelqu'un en particulier il suffit de taper son_nom suivi de deux points (micka:salut!) par exemple pour envoyer salut! à micka. Pour lancer une fenêtre de message privé (et ainsi éviter de taper à chaque fois le nom du contact et les deux points, pour pouvez lancer /q son_nom

On quitte avec /quit

Je trouve le concept intéressant, et l'approche de la messagerie sous cette forme n'est pas inintéressante, à suivre mon installation de Bitlbee avec Irssi.

27/03/2009

[firefox] - Gestion des liens au clavier : naviguer sans souris.

mouseless.pngVoici une extension bien pratique : Mouseless Browsing elle permet en effet, comme sur la capture à gauche, d'attribuer un numéro à tous les liens présents au sein d'une page. Ainsi lorsque vous naviguez sur une page il suffit de taper le numéro correspondant au lien. Il existe également tout un tas de raccourcis permettant de naviguer avec uniquement le pavé numérique. Ainsi le + et le - permettent de naviguer de haut en bas, le divisé et le multiplié de naviguer dans l'historique et le 0 d'aller directement dans la barre d'adresse.

Il est possible de rajouter des exceptions, en effet dans certains cas, l'affichage est perturbé par tout ces chiffres. On peut également supprimer l'affichage de ces numéros de manière ponctuelle.

Dans le cas ou une boite de dialogue à le focus, il est possible de prendre la main avec la touche CTRL, la touche TAB quand a elle vous permet d'ouvrir le lien dans un nouvel onglet. En parlant d'onglet, il est également possible de naviguer dans les onglets avec ce systéme. Tout les onglets commencent par un zéro, ainsi pour voir le deuxième onglet il suffit de taper "02". C'est rudement plus pratique que le raccourcis clavier standard dans firefox ou que de prendre la souris.

L'extension est hautement configurable, on peut définir le type de numérotation souhaité, les touches raccourcis, de cacher les id pour certains éléments (image,...) et même de définir le style en css des blocs qui s'affichent.

Au final un extension trés bien pensé, et trés utile, je vous la conseille si vous voulez optimiser votre navigation. Konqueror propose une navigation identique (les access keys) mais beaucoup moins pratique à mon goût.

26/03/2009

[HADOPI] - L'europe contre la loi HADOPI

Je n'avais jusque là pas fait de note sur l'Hadopi, les articles et autres notes sur les blogs étaient suffisament nombreux pour ne pas en rajouter . Pourtant une bonne nouvelle semble être passé inapercu aujourd'hui, en provenance des euros-députés. En effet alors que l'examen du texte de Mme Albanel doit reprendre le 31 Mars, pour le parlement européen, une coupure d'accés internet, viole le droit d'accés à l'éducation, et vient donc d'adopter un texte dans ce sens et ce dans une trés large marjorité (481 voix pour, 25 contre et 21 abstentions). Ce texte, écrit par Stavros Lambrinidis (Grec-Socialiste)  pour le Conseil Européen,  considére que tout gouvernement ou société privé qui coupe un accés à internet, viole ce droit fondamental à l'éducation des personnes, ce qui est un signal trés fort en direction de la France et de la loi Hadopi. Le texte va même va plus loin en soutenant que, je cite "L'illettrisme informatique sera l'illettrisme du XXIe siècle". Si Bruxelles reconnaît ce droit, alors HADOPI ne pourrait plus avoir de consistance. Par contre les eurodéputés sont en faveur de sanctions pour protéger la propriété intellectuelle, mais sont farouchement opposés à tout contrôle des connexions en tant que solution... une lueur d'espoir dans le blackout ?

[lftp] - Ftp en ligne de commande à la vitesse de la lumière.

lftp1.pngVoici mon remplaçant à filezilla, que je trouvais trés bien, mais parfois un peu "lent", et puis toujours dans mon optique de remplacer le GUI par une alternative en ligne de console, j'ai cherché un candidat pour le FTP cette fois. Aprés avoir testé pas mal de logiciel (ncFTP notament), je suis tombé sur LFTP, et là ce fut le choc. Petit tour d'horizon de ce merveilleux logiciel définitivement adopé tant il m'a conquis.

Pourquoi tant d'éloge pour ce logiciel? Le descriptif sur le site parle de lui même. Tout d'abord l'aspect sécurité des transferts, en effet lorsque vous lancer un transfert, si problème il y a (coupure internet,..) lftp reprendra le transfert au point ou il s'est arrété. Le fonctionnement est identique lorsque vous fermez par inadvertance la console, lftp se place en nohup et finit son travail. Les entrées en ligne de commande supporte un fonctionnement identique a un shell, c'est à dire que vous pouvez trés bien mettre en arrière plan (avec &) un téléchargement, puis lorsque vous avez terminé vos différentes opérations on le rappelle avec fg.... tout ceci est vraiment pratique, il y a même l'autocompletion avec la touche TAB qui est supporté, un historique est présent...

I) Première connexion

pour se connecter à un ftp, il faut lancer : lftp -u NOM_d_UTILISATEUR,MOT_DE_PASSE ftp.monftp.fr
le -u permet d'indiquer le login suivi du mot de passe. Une fois connecté on peut naviguer dans les répertoires avec cd (comme en local), et possibilité d'utiliser TAB à tout moment pour naviguer rapidement dans l'arborescence. L'avantage majeur, c'est que une fois connecté on peut définir un marque page, en utilisant : bookmark add nom_du_marque_page et pour lancer le marque page : lftp nom_du_marque_page (avec tout l'autocompletion bien sur)... on récupére un fichier avec get, et on place un fichier avec put.

Pour lister le contenu d'un fichier ? Comme en local : ls ... et d'ailleurs puisqu'on parle de local, pour exécuter une commande en local, il faut utiliser ! devant chaque commande, ainsi un ls en local donne !ls

II) Les marques pages & les slots

On l'a vu on peut gérer ses marques pages avec bookmark add, mais il existe également bookmark edit (qui lance vi ou emacs...) pour gérer simplement les bookmark.  Pour lister rapidement les marques page on utilise bookmark list.

Une fois connecté, on peut gérer une notion de slots, en gros on crée plusieurs connections FTP et on navigue entre ces connexions.

III) Les "plus", indispensables

Avec tout ces éléments lFTP est un champion du ftp en ligne de commande, mais il ne s'arrête pas la, il est possible de récupérer plusieurs fichiers d'un coup avec mget, transfert de FTP à FTP, possibilité de synchronisation (voir la doc sur ubuntu-fr : http://doc.ubuntu-fr.org/lftp), gestion du temps avec "at", gestion de scripts pour les taches répétitives par exemple, le recursif (trés pratique pour vider un répertoire)... les options sont tellement nombreuses qu'il est impossible de toutes les lister ici, mais en tout cas une chose est sur : LFTP va vous permettre de palier à tout les cas que vous rencontrez. L'interaction en l'hôte local et le serveur FTP distant est trés bien pensé, j'aime cette esprit shell pour du ftp.

25/03/2009

[ascii] - L'ASCII-art, quelques logiciels.

217px-ASCII_full.svg.pngPour ceux qui ne connaissent pas je vous laisse lire la définition de l'ascii-art sur wikipédia.
Pour commencer voici un script en ligne de commande bien utile en certaines occasions. Il s'agit en fait de deux scripts qui traitent les images numériques (jpg, png..) et qui les convertissent en image visibles dans un terminal au format ascii.Le premier script converti l'image avec les caractères ascii, et donc en noir et blanc : Il est disponible ici. Sur le principe, il suffit de décompresser l'archive (il est possible comme indiqué sur le site, de créer un alias pour des raisons de simplicité). Voici un exemple de photo "asciiser" :

asciiinb.png

On reconnaît parfaitement la plaque de la rue des Halles à Brioude, j'ai fait par contre d'autres tests sur des photos plus rempli, les test ne se sont pas montré concluant à chaque fois. C'était sans compter sans l'ingéniosité de l'auteur (que je salut au passage) qui nous à sorti récement un version couleur de la chose ici. Comme une image est en génral plus parlante voici un exemple de rendu avec deux photos :

ascii.png

On distingue sur celle de gauche un fond d'écran ubuntu, et que l'autre un peu de verdure avec un château (Peles pour les connaisseurs)... Alors oui certes on ne fait pas de soirée photos en famille avec ce genre d'outil, et encore moins une gestion cohérente de ses albums. (non je n'ai pas encore atteint ce stade de masochisme, malgré mes aventures récentes avec la volonté de réduire mes applications GUI). Mais par contre l'utilisation à distance est une des options qui me plaît bien dans cet outil, en ssh on peut "apercevoir" ces photos et ainsi gérer plus facilement les photos lorsqu'on a pas accés à X.

Pour le rendu n&b on peut également jeter un coup d'oeil sur une application GTK : IMG-TXT qui permet un niveau de réglage assez fin. Et on peut également utiliser aview mais qui ne fonctionne qu'avec les images p[ngbp]m

En faisant quelques recherches sur le sujet je suis tombé sur ce projet (mais qui à l'air mort depuis 2001) http://aa-project.sourceforge.net/ ou le but était de porter les principaux logiciels en ascii-art : quake,... il existe même un logiciel qui s'appuie sur cette librairie regarder la télé via un tuner en ascii...

Pour du texte il existe figlet qui permet en tapant figlet La Linuxerie d'obtenir ceci  (mais il existe d'autre police):

linux.png

Et pour plus de contrôle (couleur,...) il existe toilet (basé sur la librairie caca : Colour AsCii Art library) voici un rendu :

linux.png

On utilise toilet, en mettant une font avec l'option -f et un filtre avec --filter il est également possible d'exporter vers du html. je vous laisse découvrir le man. Petite parenthèse le développeur est français (cocorico) il s'occupe notamment de projet debian et vlc (son blog) ...

Dans la même veine, Gimp permet d'enregistrer les images en ASCII, il suffit de prendre l'option ASCII-art lorsque l'on fait enregistré sous. Il est proposé ensuite un choix d'option : format brut, html.... qui permet de sortir des fichiers pour ses signatures de mails par exemple....

Et pour les vidéos ? mplayer avec l'option -vo caca et vlc (d'ailleurs je signale que vlc peut s'utiliser en ligne de commande avec -I ncurses)  ou il suffit d'aller dans les Paramétres -> Préférences -> Vidéo -> Module de sortie (coché l'option Avancé) puis dans module de sortie vidéo vous avez le choix entre ASCII noir et blanc ou couleur :

tele.png
Certes tout cela ne sert pas forcement à grand chose, mais un peu de futilité de fait pas de mal parfois.

21/03/2009

[inkscape] - L'interpolation sous inkscape !

interpolation_inkscape_intro.pngInkscape permet de faire des choses vraiment étonnante, en un rien de temps. J'ai par exemple toujours lorgné sur le splashscreen d'open office et ses lignes courbes. Je trouvais cela assez dynamique, intégrer ce systéme dans un design apporte un touche trés high tech. J'ai donc voulu me faire une petite affiche avec ce systéme. J'ai découvert avec plaisir l'interpolation sous inkscape. C'est un véritable jeu d'enfant. Suivez le guide je vais vous montrer comment faire une affiche pop/technologie.

La seule chose à savoir est que vos objets pour pouvoir bénéficier de l'interpolation doivent être en chemin : pour cela il suffit de prendre votre objet et de choisir le menu Chemin -> Objet en chemin (ou le raccourci CTRL+MAJ+C).

Ce que j'ai voulu fait tout d'abord c'est le fond, à la splash screen d'openoffice. J'ai donc tracé avec l'outil courbe de béziers (MAJ+F6) deux courbes, comme ceci :

interpolation_inkscape_courbe.pngUne fois mes courbes tracés, il faut ensuite les sélectionner toutes les deux, et les convertir en chemin, comme vu si dessus (avec CTRL+MAJ+C).

Laissez les courbes sélectionnées, et allez dans le menu Effet -> Générer à partir d'un chemin -> Interpoler. Ici augmenter le nombre d'étape d'interpolation (j'en ai mis 120) ce qui corresponds au nombre d'étape entre la courbe une et la deux. C'est le principe du morphing.

Cliquez sur appliquer et admirez le résultat. Faites plusieurs tests avec des formes de courbes différentes.

Nous avons maintenant le coté technologique souhaité pour notre fond d'écran. voyons maintenant comment ajouter l'effet pop désiré. Et quoi de mieux que des étoiles pour faire ressortir un texte... Créons un nouveau calque et masquons le calque avec l'ancienne interpolation. Nous allons encore utiliser l'interpolation mais sur des formes cette fois ci. Posons donc quatre cercles et 4 étoiles. choisissez la couleur que vous souhaitez mais je vous conseille une opacité de 50% pour chacune des formes pour faire ressortir l'interpolation. voici comment j'ai placé mes éléments :

 

interpolation_inkscape_star.png

 

Sélectionnez tout les éléments et convertissez les en chemin. N'hésitez pas pour plus d'effet à appliquer une rotation sur les étoile. Et à modifier la taille de chacun des éléments. Puis prenez une étoile et le cercle le plus proche. Retournez dans le menu d'interpolation et réglé le nombre d'étape comme désiré (ici j'ai mis 100). Refaites la même chose pour les 3 groupes restant (une étoile+un cercle). Reste à afficher le calque du dessous, un ajout de texte par dessus et le tour est joué :

 

interpolation_inkscape_end.png

Pour plus de coquetterie j'ai rajouté une étoile flouté pour masquer le point de départ, et éviter ainsi l'effet de superposition des cercles sous le titre. Un tutoriel sur une fonctionnalité toute simple mais qui permet de réaliser de grande chose.

[wmii] - Austérité volontaire ? Pas si sûr !

johnny_automatic_leaf_decoration_2.pngQuand j'ai commencé a tester Wmii et les "tiling manager" la première impression qui vient est forcément visuelle. On ne voit pas grand chose en fait, à l'opposé d'un Kde4 ou d'un E17, ou tout est beau visuellement, les barres d'état brillent, les icônes s'agrandissent... bref c'est trés visuel. Donc en arrivant sous Wmii, c'est forcément tout l'opposé qui s'offrait à moi. firefox n'avait plus de théme, mon fond d'écran était gris sombre... bref c'était trés austère. Mais finalement n'était ce pas le but rechercher ? se concentrer sur le fond plutôt que la forme ?  Si bien sur. Mais on en est pas moins humain et un peu de clinquant ne fait pas de mal (aprés tout on est pas là que pour travailler non ?). Bref, j'ai donc cherché à customiser mon wmii.

Ma premiére tâche fut de vouloir lancer au démarrage quelques programme pour me rendre la vie plus facile. J'ai donc lancer un nano sur mon fichier de configuration de wmii : .wmii-3.5/wmiirc dans mon répertoire utilisateur. (que j'ai au préalable copié de /etc/X11/wmii-3.5/wmiirc ... au cas ou on ne sais jamais). Je me suis rendu à la fin du fichier avant "wmiir read /event |" et  la boucle while, et j'ai ajouté un xset -b& (n'oublions pas le & c'est important) pour éliminer le bip systéme. j'ai également placé un numlockx on& afin de ne pas avoir a taper sur la touche verr num. Et surtout je me suis dis que le top du top serait d'avoir un fond d'écran, oui mais un fond d'écran animé alors j'ai choisi le screensaver blocktube (j'avoue avoir hésité avec glmatrix mais ca faisait un peu too-much) et ai tapé : /usr/lib/xscreensaver/./blocktube -root& ... j'étais pret à visualiser mes premiers changements. Mais au lieu de faire comme sous KDE ou sous Gnome, je n'ai pas eu besoin de me délogguer, il m'a suffit d'utiliser MOD+a (par défaut MOD est ALT gauche) et d'aller sur l'option wmiirc. Et la, oh, miracle, un fond d'écran animé... je vous en donne une petite capture (dommage vous ne voyez pas le fond bouger ;-) :

my_desk.jpg
Comme vous pouvez le voir j'ai plusieurs applications mais en mode flottant, en effet ce mode est indispensable pour certaines applications : gimp, vlc, ... Par défaut on passe en mode flottant avec MOD+SHIFT et ESPACE. Mais cela devient vite génant si à chaque fois que vous lancer gimp ou xterm vous devez utiliser cette combinaison. On peut donc définir des régles dans le fichier wmiirc, à la section Tagging Rules. Le fonctionnement en est simple : on définit l'expréssion régulière qui caractérise notre programme, et ce que l'on en fait. Si l'on veut dire par exemple que xterm se lance en mode flottant il suffit de mettre /xterm/ -> ~ le tildé permet d'indiquer le mode flottant. Mieux on peut dire que tel ou tel application se lancera dans un onglet avec un nom particulier (pratique au lieu de faire MOD+SHIT+t) ainsi si je veut que firefox se lance dans un onglet firefox il me suffit d'écrire : /.*Firefox/ -> firefox (le .* devant permet de dire le nom de la fenêtre qui se termine par Firefox).

L'autre soucis que j'ai rencontré était que quand on créait un tag, et qu'on déplacait un fenêtre dedans cela ne nous ammené pas directement dans le tag approprié, il fallait faire MOD+t pour se déplacer dans les tags, ce qui était au final assez lourd. Toujours dans wmiirc, il suffit  d'aller dans l'Event CreateTag et de rajouter : wmiir xwrite /ctl view "$@" et le tour est joué. Lorsque vous créez vos tags, avec cette ligne le focus se place automatiquement sur le nouveau tag. Je vous parlerais de ce fameux wmiir xwrite dans une prochaine note, en fait wmii utilisee un pseudo systéme de fichier : plan9, c'est vraiment souple et trés utile.

Dernier point : les applications gtk sous wmii sont vraiment assez ... trés ... enfin c'est trés 1990. Donc pour améliorer un peu l'ensemble, et sans mettre trop les mains dans le cambouis, il suffit d'installer gtk-chtheme et de choisir ce qui nous convient le plus, j'ai donc retrouvé sous firefox et avec grand plaisir, le thème clearlook.

20/03/2009

[finch-CenterICQ-CenterIM] - messagerie multi-protocole en ligne de commande

johnny_automatic_crashing_wave.pngJe continue donc ma petite expérience, pour l'instant cela fait deux semaines que je ne suis pas retourné sous un environnement "graphique". J'ai trouvé des alternatives extrêmement pratique à pas mal d'outil GUI. L'étape suivante de mon aventure fut de trouver un client multi-protocole en ligne de commande. Trés honnêtement le choix fut vite fait car les clients ne sont pas légion. En effet je me suis retrouvé devant un choix de quelques logiciels. J'ai tout d'abord testé CenterICQ mais il a planté sur mon poste quasi systématiquement, et à chaque redémarrage il m'a fallut rentrer de nouveau toutes les informations des comptes. Peut être était-ce dut à ma machine (ou au paquet de ma distribution), quoi qu'il en soit et comme le projet CenterICQ était mort (et aprés avoir testé CenterIM sans avoir accroché) je suis vite passé à finch . Ce petit bout de logiciel est en fait le pendant en ligne de commande de pidgin que j'utilisais sous gnome. La configration est on ne peut plus simple, il a récupéré mes contacts de pidgin, tout s'est configuré proprement. Les touches sont faciles d'un point de vue mnémotechnique. La touche META(en général ALT) + N comme next, pour la fenêtre suivante, et META+p pour previous pour la fenêtre précédente. Il est possible de bouger une fenêtre avec META+M (comme move)... il est même possible d'activer la souris en éditant le fichier ~/.gntrc et d'y ajouter mouse = 1 dans la section [general] .... le man finch est trés bien documenté pour ce fichier de configuration d'ailleurs (choix des couleurs...). Tout ceci serait parfait, et me plairait beaucoup si ce n'est un détails... je n'arrive pas a faire fonctionner les accents.. en effet que je tape un é ou un à rien n'apparaît a l'écran. Si bien que mes correspondants se demande si mes phrases ont un sens parfois. La parade existe : utiliser screen. En gros vous lancez en ligne de commande : screen finch et le probléme est  corrigé. Mais cela m'a un peu refroidi malgré mon enthousiasme du début. Si quelqu'un à la solution pour faire fonctionner les accents sous finch directement dans un xterm, gnome-terminal ou terminator ... je suis preneur. Car finch tout comme Pidgin est excellent.