Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/05/2009

[divers] - Mes logiciels préférés

momoko_Ace_of_Spades.jpgJe prends la suite de Daria : voici les logiciels que j'utilise le plus. Je trouve l'idée sympathique, même si j'étais un peu sceptique au début, je me dits que finalement cette liste de logiciel représente bien les personnes. Un peu de psychologie informatique déguisé en somme. Bonne lecture. (Et puis cela permet de faire découvrir parfois des logiciels... merci clapico pour Sparkangel)

Environnement de travail (résolution 1680 x 1050) :
Wmii (je ne m'en passe plus, le gestionnaire de fenêtre dynamique que je cherchais)
Urxvt (mon nouveau terminal-joujou)

Internet :
Firefox (Difficile de s'en passer...)
Epiphany (...même si j'essaie de temps en temps)
Thunderbird (A défaut de trouver mieux et d'avoir trouvé l'outil idéal)
Extension webdevelopper pour firefox (indispensable pour le travail)
Extension Colorzilla pour firefox (pour trouver rapidement les codes couleurs trouvé sur une page web)
Extension mouseless browser (pour laisser la souris tranquille)
Extension MeasureIt (pour les tailles d'éléments d'une page web, pratique quand on css....)

IM :
Irssi couplé a un serveur local Bitlbee

Développement :
Vim (pour son aspect pratique et rapide)
Geany (pour de gros projets, car il permet de retrouver les classes, les fonctions.... tout en ayant un terminal à disposition)
Lftp pour les transferts ftp

Audio & Vidéo :
Vlc (classique mais fonctionne tellement bien)
Mp3blaster (pour écouter sans soucis)
Abcde (pour encoder un cd audio)
Alsamixer pour gérer les niveaux sonores

Graphisme :
The gimp (no comment)
Inkscape (même si j'aimerais l'utiliser plus)
Blender (grand parmis les grands)
ImageMagick (pour convertir, retailler, modifier et les captures d'écran)

Divers :
Virtualbox pour tester sereinement les distributions
OOoWriter pour taper un peu de texte mis en forme.

Une petite capture d'écran pour finir :

my_screen.jpg

30/04/2009

[gimp] - Effet Sténopé (Camera obscura)

source1.pngSi vous vous sentez l'âme d'un bricoleur vous pouvez facilement construire un Sténopé l'expérimentation est le maître mot de ce procédé car il faut parfois attendre des heures avant d'arriver à un résultat... vous trouverez ici des exemples parfait d'utilisation de cet "outil" photographique :http://www.stenopes.com

Si maintenant vous ne vous sentez ni le courage, ni la patience de vous lancez dans l'aventure, il y a une solution pour vous : the Gimp peut vous aidez à créer des Sténopé trés rapidement. L'effet créee est trés intéressant, car une banale image, devient trés rapidement un objet qui capte l'attention. Prenons l'image ci dessous par exemple, en soit si ce n'est le fait qu'elle à été prise sur les abords de Saint Flour (Cantal) et qu'il y faisait trés froid. La photo en elle même ne présente que trés peu d'interêt. Voyons comment en faire une image "Sténopé".

source.png

La première chose à faire est de désaturer l'image (attention pas une simple transformation en niveau de gris), nous allons utiliser le menu :
Couleurs -> Désaturer
Selon l'image choisissez ce qui vous convient, pour mon image j'ai pris "clarté". Une image prise avec un Sténopé étant diffuse (puisqu'il n'y a pas a proprement parler  d'objectif) nous allons maintenant utiliser le menu :
Filtre -> Artistique -> Lueur douce
Mettez Rayon de flou et Luminosité au maximum, et jouez avec l'augmentation du contraste.
L'autre caractéristique d'une photo prise au Sténopé, est le contour flou, il nous faut donc tracer une ellipse autour de l'image pour flouter et assombrir les bords.

1.jpg

Comme sur l'image ci dessous tracer donc votre ellipse et  inverser la sélection (CTRL+i). Comme nous voulons que le flou se fasse progressivement nous allons dire au gimp de travailler en douceur avec :
Sélection -> Adoucir -> 100px, ce qui permettra d'avoir un fondu de 100pixel sur nos opérations.
Nous allons ensuite assombrir les bords avec :
Couleurs -> Courbes

cour.jpg

Prenez la moitié de la courbe et appliquez lui une déformation vers le bas. La photo s'assombrit autour de l'ellipse de manière douce sur 100px.
Reste à flouter l'image :
Filtres -> flou -> Flou gaussien
J'ai laissé les paramétres par défaut (5 et 5) ce qui devrait être suffisant dans la majorité des cas.
Voila, nous avons notre Sténopé

Pour peaufiner, on peut colorer légérement l'ensemble (j'ai choisi bleuté, mais on peut tester avec du rouge par exemple cela rends assez bien pour les fonds d'écran) : Ajoutez un nouveau calque, remplissez ce dernier avec la couleur de votre choix (ici du 175eff) chosissez le mode de calque "Couleur" et mettez l'opacité de ce calque sur 30%.

result.jpg

[adobe] - Faille de sécurité, on recommence....

772533361.jpgEn février 2009, je vous relatais une faille des produits adobe reader et acrobat et ce sur toutes les plates-formes. La mise à jour avait tardé à venir, mais elle est venu. Pendant ce temps la il était conseillé de désactiver les fonctionnalités javascript de ces outils.

Mai 2009, on prends les même et on recommence, toutes les plates-formes sont à nouveau touché (windows, linux & mac.) et est de nouveau hautement critique, sauf que cette fois ci il n'y a pas vraiment de date de sortie pour le patch (la dernières fois on avait une délai d'un mois annoncé), ici on se contente d'un : "nous travaillons sur le sujet, un calendrier de sortie pour le patch sera disponible le plus rapidement possible.". ... donc encore une fois on désactive le javascript, ou on utilise des outils open source.

Pour le détail, cette fois deux fonctions javascript sont mis en cause : spell.customDictionnaryOpen et getAnnots. Le principe de la faille est identique à la dernière : une iframe permettrait d'éxécuter du code sur la machine qui exécute le pdf. Donc un trojan pourrait être installé.

21/04/2009

[iceweasel/firefox] Supprimer les alertes jaunes des plugins manquants

plugin.jpgJ'ai sur mon portable une debian Lenny, ce qu'on pourrait appeler une configuration minimale. J'ai installé debian en version mini, et j'y ai ajouté wmii et iceweasel pour internet. Sauf que lorsque je vais sur un site ou il y a un plugin manquant (flash, vidéo...) j'ai sans arrêt la barre jaune qui descend pour me dire qu'il me manque un plugin.... alors non je n'installerais pas flash ! Le problème est que cette barre apparaît dés qu'elle trouve un plugin manquant, c'est assez génant. Donc, pour résoudre le problème : on ouvre about:config dans son navigateur, on recherche la variable : plugin.default_plugin_disabled elle est sur TRUE normalement on passe donc le tout en FALSE (en faisant deux clics dessus) et voila l'affaire réglée.

Puisque l'on parle de Iceweasel, par défaut il est en anglais (tout du moins dans une installation minimale), petit rappel pour installer le français  : il suffit d'installer iceweasel-l10n-fr, et un redémarrage plus loin tout est en Français.

Détail amusant, le nom firefox a été utilisé par les développeurs de debian, en effet un which nous affiche un script dans le répertoire /usr/bin qui est le même que celui de /usr/bin/iceweasel (j'ai fait un diff /usr/bin/firefox /usr/bin/iceweasel), Quand on connaît les raisons du changements du nom de firefox vers iceweasel : http://fr.wikipedia.org/wiki/Iceweasel#Les_raisons_de_sa_... ca me fait poser des questions. Si quelqu'un à la réponse.....

20/04/2009

[urxvt] - Mon nouveau terminal avec des onglets

urxvt.jpgMon billet fait suite au trés bon article d'Artisan Numérique sur les consoles. J'y ai découvert, moi le partisan fervent d'Xterm, une nouvelle console qui m'a fait fondre : urxvt (en mode unicode). Seulement voila, les onglets étaient mon saint graal, fonction manquante d'xterm. Un commentaire à attiré mon attention : il existerait une version d'urxvt avec des onglets... diable, pour archlinux...  ! Quid des autres distributions ? j'ai fouillé sur le web et j'ai trouvé que l'option tabbed d'urxvt était en fait une option perl, qu'on lance avec urxvt -pe tabbed ... et là miracle ! On à en haut un NEW et un 1 sur fond rouge en haut. LE SHIFT + flêche vers le bas crée un onglet, et le SHIFT - GAUCHE/DROITE permet de se déplacer dans les onglets. Ultime cerise sur le gateau pour les souriophile, on peut cliquer sur les onglets ou sur le new. J'ai donc pour ma wmii configuré la variable WMII_TERM sur "urxvt -pe tabbed" et voila qu'en deux touches se lance un terminal performant avec des onglets. Ce n'est pas tout les jours noel.

Donc je me suis fait a ce terminal ultra léger (aprés avoir modifié le .Xdefaults pour avoir des couleurs potables) par contre déception la touche pour revenir au début de la ligne ne fonctionne pas... il faut alors utiliser les raccourcis du shell : CTRL+a pour aller au début de la ligne et CTRL+e pour aller à la fin.

J'avais toujours mon probléme de copie de texte, du terminal vers firefox. Cela est du au fait que X utilise deux mécanisme de copier/coller. En fait il y a la sélection Primaire (obtenu en sur-lignant un texte et que l'on peut coller avec le bouton du milieu) et le presse papier (CTRL+C et que l'on colle avec CTRL+V par exemple)... c'est assez génant lorsque par exemple vous avez un fichier de conf. que vous voulez mettre dans un textrea (un webmail par exemple.) Heureusement il existe toujours une solution,  autocutsel, qui permet de synchroniser les deux variables. Il suffit de lancer au démarrage de X (pour ceux qui comme moi utilise wmii, on peut le placer dans le wmiirc) :

autocutsel -fork
autocutsel -selection PRIMARY -fork

--> Bon à savoir sous debian le paquet s'appelle rxvt-unicode.

22:27 Publié dans informatique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : urxvt, cli, ubuntu, debian, wmii

19/04/2009

[id3] - Gérer ses id3tag en ligne de commande

Anonymous_Pencil_icon.pngS'il est bien un tâche délicate avec les fichiers audio, c'est l'édition des tags id3 il existe de nombreuses options en GUI pour mettre en place ce système. Mais quid des CLI users? Pour moi la solution est venu de id3 . Un outil en ligne de commande donc, mais qui permet de faire des choses bien utile, le concepteur du logiciel (présent dans les dépôts) présente l'outil comme un objet intuitif, la syntaxe se veut clair, compréhensible, ... et je rajouterais : sans avoir a lire un manpage difficile, étendu sur des dizaines de pages. Mais commençons par le commencement.

Vous avez donc votre répertoire avec vos mp3, vous voulez lister les id3 tags d'un fichier, l'option -l est là pour ca :

1.jpg
On s'aperçoit alors que le tag Title, n'a pas été marqué correctement "Track 1" n'est effectivement pas trés parlant, faisons un id3 -t "Little blue Bird" mon_fchier.mp3. Aussitôt les tags sont réaffiché avec le bon title... tout simple. Il est possible d'ajouter les tags, d'année, d'album, d'artiste, genre,... le man liste simplement ces options, sans fioriture. La ou ca commence a devenir intéressant c'est que l'on peut utiliser la puissance de la ligne de commande pour tagguer en masse :
id3 -A "mon_nom_d_album" *.mp3
Mettra le tag album sur tout les mp3 rencontré dans le dossier.

Pour information (non testé) : je suis tombé sur un logiciel "mp3 mass tagger" qui reprends les fonctionnalité de base de id3, et y ajoute des options qui semblent intéressante (comme la possibilité de renommer les fichiers en fonction du tag...). Un deb est disponible.

Dans le même ordre d'idée, il existe également id3tool.

15/04/2009

[xclip] - Envoyer le résultat d'une commande dans le buffer !

steph@nini:~$ sudo apt-get install xclip

Lecture des listes de paquets... Fait
Construction de l'arbre des dépendances      
Lecture des informations d'état... Fait
Les NOUVEAUX paquets suivants seront installés :
xclip
0 mis à jour, 1 nouvellement installés.
Il est nécessaire de prendre 0o/16,4ko dans les archives.
Après cette opération, 73,7ko d'espace disque supplémentaires seront utilisés.
Sélection du paquet xclip précédemment désélectionné.
Dépaquetage de xclip (à partir de .../archives/xclip_0.08-7_i386.deb) ...
Paramétrage de xclip (0.08-7) ...


steph@nini:~$ cd images/
steph@nini:~/images$ ls | xclip
steph@nini:~/images$ xlicp -o

1024x768_sininen_valo2.jpg
20060816151120__MG_5348.jpg
263912644.png
Arcturus_Wallpaper_by_mazkr.jpg
band.jpg
photo-auvergne4.jpg

Mais encore ? et bien tout simplement pour montrer qu'en 4 lignes de commandes on peut installer un logiciel, (xclip) changer de répertoire, lister le contenu de celui ci et en copier le résultat dans le buffer. Trés pratique. Pour les amateurs de souris comme le contenu est placé dans le buffer (de X11, attention ca ne marche pas dans les TTY1,2...) on peut coller le résultat dans une autre fenêtre rapidement en cliquant avec le boutton du milieu. Ainsi pour copier un uname : uname -a |xclip Et voila, il ne reste plus qu'a coller.

Poussons l'expérience un peu plus loin, vous surlignez un texte, mettons dans firefox, placez vous dans votre console, et xclip -o vous sort le contenu du buffer.

On peut également copier le contenu d'un fichier dans le buffer avec xclip /etc/mtab par exemple.

12/04/2009

[linux] - Capture d'écran en ligne de commande

johnny_automatic_pointing_hand.pngJe continue mon voyage au pays de la ligne de commande, pour l'instant seul quelques applications résistent à mon passage en mode "tout console" (firefox, thunderbird) pour certains c'est une histoire de temps pour d'autre c'est une autre histoire (The Gimp, Inkscape)... Donc pleinement satisfait avec mon wmii, je travail au quotidien avec maintenant depuis plus d'un mois, les logiciels qui l'accompagne me satisfont pleinement (bitlbee, mp3blaster...) seulement voila, pour les besoins d'une présentation j'ai du avoir à faire des captures d'écran. J'ai donc eu beau appuyer comme un fou pendant 10 minutes sur Impr. Ecran ... rien ! Effectivement il me fallait donc une solution simple et en cohérence avec mon aventure. J'avais deux choix : import ou scrot.

Lorsque l'on prends une capture d'écran, à mon sens, on doit pouvoir opérer trois opération simple : capture de tout l'écran, capture d'une portion d'écran et capture d'une fenêtre. (et ce avec un délai) Voyons comment se comportent nos deux logiciels dans ces cas de figure.

Commençons par Import que je connaissait via imagemagick depuis pas mal de temps. Pour importer la totalité de l'écran c'est simple : import -root nom_de_la_capture.png (note on peut utiliser le format que l'on souhaite bien sur .jpg, .bmp... et ce avec une option de compression -quality VALEUR) ... pratique, pour la capture d'une portion d'écran c'est encore plus simple : import image.png... pour la capture d'une fenêtre c'est tout aussi simple: import -frame test.png  il ne reste plus qu'a cliquer sur la fenêtre concerné. Le gros avantage de import c'est que l'on peut cumuler des tas d'option issue d'image magick (retailler l'image, mettre une annotation, mettre une bordure...). Pour ajouter un timer avant de prendre la capture est -delay.

Voyons maintenant scrot : pour prendre une capture d'écran total on tape : scrot test.png ... première constatation il semble plus rapide, c'est un bon point. Pour la capture d'une image on rajoute -s : scrot -s test.png cette option regroupe la capture d'une portion d'écran et d'une fenêtre Tout comme import il suffit de cliquer sur la bonne fenêtre. à noter que les choix de format sont également nombreux et que tout comme import on peut régler le taux de compression avec -q. L'avantage de scrot sur import est que l'on peut avec l'option -e lancer l'exécution d'un programme à la suite de la capture. Il est également possible d'utiliser des tags issue de strftime (Y pour l'année, %m pour le mois ...) ainsi on peut faire : scrot -s '%Y-%m-%d-test.png'. D'autre champs peuvent être récupéré comme la taille en pixel, le format....

Alors qui des deux à obtenu la palme? deux cas de figure : scrot est simple et rapide (de plus il ne pèse rien car il dépend d'une seule libraire) mais est assez rapidement limité, import est un poids lourd car livré dans image magick.. mais que d'options! les options d'annotations, de compression, et autres filtres en font un must de la capture en ligne de commande.

30/03/2009

[abcde-Xfca] - Encoder un cd audio facilement

johnny_automatic_fingering_position.pngVoici mon remplaçant en ligne de commande pour l'encodage: abcde, le moyen ultime d'encoder rapidement un cd audio, en mp3,ogg, flac.... Difficile de faire plus simple que abcde qui se veut comme un couteau suisse pour l'encodage, il repose sur différents outils pour faciliter cette tâche : cdparanoia, cdda2wav, oggenc.... Il est flexible, robuste et rapide, que demander de mieux pour un encodeur ? Pour commencer à encoder le plus rapidement du monde, il suffit de mettre votre CD dans la machine, de lancer abcde ... il vous pose trois questions simple, et l'encodage commence. Quelques minutes plus tard vous avez le dossier avec le nom de l'album, les fichiers compresser en ogg sur votre ordinateur. Voici à quoi ressemble la première approche avec abcde :

abcde.jpg

Comme vous pouvez le voir j'ai lancé uniquement la commande abcde, qui a automatiquement lancé une recherche cddb, et vous propose de corriger les titres si certains sont inexacts. Une fois l'encodage terminé (avec une normalisation audio et des noms de fichiers lisible) abcde efface automatiquement les fichiers temporaires (les .wav)

De nombreuses options viennent compléter ce logiciel, comme le choix du format avec l'option -o (-o mp3 par exemple), l'éjection du cd aprés compression....

Et surtout le choix des fichiers à encoder, ainsi si vous ne spécifiez rien, abcde encode tout le disque, par contre si vous tapez abcde 1-5 il encodera les fichiers de 1 à 5 ou sinon en tapant abcde 1,2,3,4 les fichiers 1,2,3,4 seront pris en compte (à noter que l'on peut combiner les deux dernières techniques) Abcde, un logiciel génial donc ... pour ceux qui comme moi aime la ligne de commande.

Pour ceux qui aiment les GUI, et les logiciels qui vont loin, trés loin, je ne peut que vous conseiller Xfca qui fait des miracles dans le domaine ... Comme en général des images valent mieux qu'un long discours je vous laisse regarder : http://www.xcfa.tuxfamily.org/images.html qui donne une excellent idée de quoi Xfca est capable en matière de son.(Je vous laisse aprécier le splash screen concocté par votre serviteur ;-))
Mais surtout Xfca ne se limite pas à l'encodage, il permet tout un tas d'autre chose comme l'édition de pochette, des réglagles possible au millimétre, possibilité de découper les fichiers,... un conseil : utilisez le, vous n'en démordrez pas.

Pour l'installer des dépots sont disponibles au format RPM et DEB, mais il existe un script en perl qui permet une installation sur de nombreuses distributions : http://www.xcfa.tuxfamily.org/install.html

A noter : le développeur peut être contacter sur un forum destiné à rendre compatible Xfca, avec un maximum de distribution.

28/03/2009

[bitlbee] - Un pont entre vos messageries instantanées & IRC

logo.pngBitlbee, sous ce nom étrange ce cache un logiciel étonnant, il m'a été conseillé par illovae que je remercie, car j'en ai fait mon outil quotidien (enfin quand je me connecte). L'intérêt est que si vous êtes connecté à IRC avec un client, vous évitez l'ajout d'un logiciel supplémentaire, ou alors comme dans mon cas vous souhaitez utiliser un client IRC en ligne de commande (irssi par ex, ... mais je vous expliquerais ma configuration un petit peu plus tard). Bitlbee est compatible avec : jabber, msn,yahoo, aim et ICQ.

Le principe est extrêmement "simple" on installe bitlbee (disponible en général dans les paquets) et on lance le daemon (il se lance tout seul au démarrage pas de panique). Une fois cela fait, vous pouvez lancer votre client IRC (pidgin, bitchx...) et vous connecter au serveur IRC disponible sur votre machine : localhost. Et la miracle, vous êtes sur bitlbee.

(A noter que vous pouvez vous connecter à des serveurs bitlbee publics mais vous fournissez alors vos mots de passe à une tierse machine....)

Une fois sur le serveur il ne nous reste plus qu'a nous connecter au salon bitlbee (/join #bitlbee). Lorsque vous êtes connecté, vous voyez deux utilisateurs : root et vous même, root peut être considéré comme le processus. Il faut donc vous identifier en associant "vous" à un mot de passe. Cela se fait trés simplement avec /register mot_de_passe on s'identifiera la prochaine fois avec /identify mot_de_passe.

Il est temps maintenant d'associer notre/nos messagerie/s à bitlbee: account add jabber linuxerie@gmail.com mot_de_passe
Le troisième mot peut être un protocole compatible : msn, yahoo, aim, icq. Et dernière étape on active le compte avec account on. (On le désactive avec account off numéro, ou numéro peut être obtenu avec account list). Une petite sauvegarde de tout ça avec save nom_d_utilisateur. Et nous voila prêt.

Vous voyez maintenant vos contacts, comme un salon IRC. Vous souhaitez rajouter des contacts? add numéro jojo_off@gmail.com mon_jojo
Mon_jojo est le nom que vous souhaitez donner à votre contact (sinon c'est l'adresse email bien sur) et numéro est le nombre attribué à votre compte (account list pour les visualiser). Pour les autres opération c'est tout aussi simple : block le_nom pour bloquer un contact, allow le_nom pour le débloquer, remove le_nom pour le supprimer, rename le_nom  le_nouveau_nom pour renommer...

Pour voir les contacts connecté (sauf si vous utilisez un client graphique comme pidgin par exemple) vous pouvez utiliser /blist pour les connectés et /blist all pour tout les contact de votre messagerie. Pour s'adresser à quelqu'un en particulier il suffit de taper son_nom suivi de deux points (micka:salut!) par exemple pour envoyer salut! à micka. Pour lancer une fenêtre de message privé (et ainsi éviter de taper à chaque fois le nom du contact et les deux points, pour pouvez lancer /q son_nom

On quitte avec /quit

Je trouve le concept intéressant, et l'approche de la messagerie sous cette forme n'est pas inintéressante, à suivre mon installation de Bitlbee avec Irssi.

10:41 Publié dans informatique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : irc, bitlbee