Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/09/2009

[Google Chrome Frame] - Le jour ou Chrome a voulu faire son nid dans IE

585025efb7605a9e305b2c9701cc4231.jpgIl y avait longtemps que je n'avais pas parlé de Google/chrome, j'en profite tant que tout est calme avant la sortie de Wave. D'ailleurs est-ce vraiment une coincidence entre la date de sortie de wave (qui sera opensource également) le 30 septembre, et puis la sortie hier de ce Google chrome Frame ?

Mais qu'est ce que ce Google Chrome Frame ?
C'est un plugin opensource qui améliore Ie. En fait, pour résumer la situation, Google est géné par les (grosses) lacunes de IE, qu'il soit 6,7 ou 8... et surtout pour le lancement de son wave. L'idée est de remplacer le moteur d'IE Trident par un moteur webkit. En somme Ie patché à la sauce opensource par Google, tout un programme.

Les apports pour IE ?
La gestion de l'html5 (et ses capacités offline), du tag canvas, un meilleur rendu CSS, le support du SVG et un moteur JS ultra-rapide.

Comment tout cela fonctionne t'il ?
Le développeur web, place sur son site un META TAG qui identifie le navigateur et le force à utiliser le GCF. En amont il faut que coté client, l'utilisateur installe un plugin.

Dans les faits ?

J'ai donc fait le test avec le code ci dessous, en ayant pris exemple sur les informations du developer's guide :

ie64.png
Cette fonction CFInstall.check() permet de paramétrer ce qui va se passer si GCF n'est pas détecter, ici j'affiche une Iframe et je renverrais sur mon site une fois l'installation terminé. Il  existe d'autre paramétre visible sur le guide du développeur.

Premier désagrément, lorsqu'on ouvre la chose en local, cela ne fonctionne pas, GCF fonctionne uniquement en http & https
J'upload donc mon fichier, et le test avec ie4linux, deuxième désagrément :

ie6.png

Je déniche donc un portable avec xp et un sp2 pour faire le test, cette fois ci tout fonctionne, ma page affiche une magnifique iframe, avec une explication sur comment installer le plugin :

ie62.png
Le téléchargement est rapide (555ko) et tout s'installe rapidement ... malgré un légér malaise vis à vis du procédé d'installation.Une fois le tout installé, l'iframe ne s'affiche plus.

Pour faire des tests de différences avec le plugin et sans le plugin, il suffit de rajouter cf: avant l'url du site, ainsi on peut voir que l'acid test bondit de 20/100 pour IE8 à 100/100 et le temps de chargement des pages est réduit.

Effectivement le test est plus que concluant. Il reste certains point en développement : l'impression qui ne fonctionne pas et le téléchargement qui n'affiche pas de fenêtre.

Qui va l'installer ?
C'est la question, surtout si on tient compte de ce dossier:http://blog.digg.com/?p=878 qui montre que si certaines personnes restent "collé" à IE6, c'est parce qu'elles ne peuvent mettre à jour le logiciel (vieux pc,(il)logique d'entreprise,...) Donc si plus de 3/4 des personnes utilisant IE6 ne peuvent installer une mise à jour, il y a de fortes chance que le plugin ne puissent être installé. Pour les autres, il est vrai que l'installation d'un plugin est moins lourde de sens que l'installation d'un nouveau navigateur....

Ce GCF me fait penser à Alien, allez savoir pourquoi. Sauf qu'ici, ce sont les développeurs web volontaire, qui vont poser les oeufs.

19/09/2009

[ascii] - Des "écrans de veille" pour nos terminaux

1205409434.pngUn peu de détente pour ce week-end. Pourquoi seul les bureaux graphique auraient droit à un économiseur d'écran ?
Souvent on voit un fond d'écran magnifique: des poissons, des bulots, une horloge,  des langoustes, des messages subliminaux, des morues... envieux et jaloux mon terminal me réclame du coup lui aussi un économiseur. .... j'ai beau lui expliquer que ces économiseurs n'en sont plus vraiment, que leur utilité n'est que futilité ... rien n'y fait. Voulant éviter le conflit pour ce week end, je lui offre donc son bonheur : un magnifique aquarium en ASCII.

Pour l'installer c'est simple, il suffit de rajouter le module Term::Animation pour perl. Pour se faire tapez :

sudo cpan (et validez les différentes options, choisissez votre continent et le serveur)
Une fois que cpan vous rends la main tapez : install Term::Animation

Il doit vous indiquez que vous n'avez pas le module Curses et vous propose de l'installer, répondez yes. Attendez un tout petit peu.
Etape la plus simple téléchager le paquet sur le site de l'auteur : ici décompressez le, puis rendez le fichier asciiquarium exécutable avec un joli chmod +x asciiquarium dans votre terminal (qui du coup n'en peut plus de piaffer, c'est noël pour lui). Et voilà.

A noter qu'il existe une version KDE : http://www.kde-look.org/content/show.php?content=29207&am... que vous pouvez également installer avec le paquet : kdescreensaver-aasaver

1.jpg

Il existe également la même chose mais pour le temps, c'est a dire que votre fond d'écran ASCII va changer en fonction du temps  selon un lieu réglé dans le module Weather::Underground (maintenant vous savez comment l'installer). Le fichier est ici.

Ne voulant me montrer trop dur avec mon terminal j'ai décidé de lui offrir deux autres fonds d'écran : j'installe le paquet caca-utils (basé donc sur la librairie caca) et me voila l'heureux possésseur de cacafire, une animation en ASCII d'un joli feu de camp et de cacademo, un mélange de metaball, plasma, ... pour les deux on utilise la touche entrer pour changer l'animation, espace pour la pause et ESC pour quitter.

Petite cerise sur le gâteau : Starwars dans votre terminal en tapant (installez vous comme au cinéma) : telnet towel.blinkenlights.nl

Et comme c'est week end, un script bash pour générer des jolies dégradés :
yes "$(seq 1 255)" | while read i; do printf "x1b[48;5;${i}mn"; sleep .01; done

Et puis si vous souhaitez mettre des vidéos ou la télé sur votre terminal je vous renvois à ma note ici

17/09/2009

[terminal] - Ouvrir ses documents dans un terminal

Anonymous_Terminal.pngIl arrive que l'on passe le plus clair de son temps avec un terminal, et que les GUI donnent un goût de trop lourd, trop de temps à se lancer... Parfois également on ouvre un document juste pour y jeter un coup d'oeil, parce que l'on en a oublié le contenu, et dans ces cas là on souhaite aller vite.

Vous connaissez mon goût pour les outils simple et en ligne de commande, voici donc une liste non exhaustive d'outils pour lire une majorité de format :

Les PDF : Ps2ascii, Pdftotext
Les fichiers OpenOffice (texte,classeurs, présentation....) & tout autres fichiers OpenDocument (Koffice, starOffice...) : odt2txt
Les fichiers OpenOffice classeur : voir également SSConverter (script python & pyuno)
Les fichiers html : les navigateurs en ligne de commande (Lynx, w3m...)

Pour les fichiers audio : mplayer

Et puis il arrive que des connaissances continuent à vous envoyer des fichiers avec un format fermé, si vous daignez voir le contenu sans passer par l'ouverture d'openoffice :

Les fichier Word :Antiword
Les fichiers Powerpoint : ppthtml
Les fichiers Excel :xls2txt (non présent dans les dépôts de ma distribution, mais se compile trés facilement/simplement avec juste un make)

Et je vous rappel également que grâce à Edouard on peut même voir ses images dans un terminal : http://www.inouire.net/image-couleur.html

La majorité de ces outils suivent la philosophie Unix, ils ne font qu'une chose mais le font bien.
Avec ces outils plus d'excuses pour lancer des GUI à tout va.

16/09/2009

[Uzbl] le navigateur avec la philosophie Unix, qu'il me manquait !

uzbl-logo.png!! Uzbl est toujours en développement et est toujours considéré comme en alpha, ne l'installer que si vous savez ce que vous faîtes.

Je vous avais parlé il y a peu de vimpérator, voici surement mon nouvel outil de navigation  : Uzbl. Il s'agit d'un navigateur basé sur webkit (acid3 à 100/100) qui suit la philosophie Unix. Un programme qui fait une chose mais qui le fait bien et un programme qui gére les entrées/sorties textuelles. Il s'agit d'un projet tout récent (avril 2009) mais qui évolue trés vite (la dernière maj date du 12 septembre)

Les spécifications d'Uzbl parlent d'elles même :
- Une interface minimaliste
- Uzbl ne gére que la navigation, tout le reste est pris en charge par des scripts (marque page, téléchargements....)
- Contrôlable par plusieurs moyens : fichiers, stdin, clavier....
- Raccourcis confgurables (à la vim, emacs....)
- Toutes les données et configurations sont stockées dans un format simple et lisible


Par défaut les commandes ressemble à Vim, b pour back, ZZ pour quitter... le reste se fait trés intuitivement o pour ouvrir une URL, F pour visualiser les liens accésible (et f18 par ex pour suivre le lien numéro 18) (adieu mouselessbrowser),.... help vous listera toutes les commandes disponibles.

uzbl.jpg

Il exite des paquets pour Archlinux mais le site d'uzbl indique comment l'obtenir sur d'autres distributions : http://www.uzbl.org/wiki/howtos

Pour ceux qui voudraient juste tester le concept sans installer le logiciel il existe un add-on pour firefox

Concernant le nom Uzbl, il vient du fait que le programmeur est un fan de lolcats, le nom signifie : Usable. Vous trouverez ici les étapes de la création du logo : http://thorwil.wordpress.com/?s=uzbl

01:00 Publié dans informatique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : debian, gnu, fsf, uzbl, browser

14/09/2009

[FSF] - La Free Software Foundation met à jour sa liste des distributions libre

gerwinski-gnu-head.pngLa Free Software Foundation, vient de mettre à jour sa liste des distributions GNU/Linux libre (http://www.fsf.org/news/free-distributions-updates-kongon...). Une nouvelle distribution vient s'y ajouter : Kongoni (http://www.kongoni.co.za/). Pour la petite histoire Kongoni est le mot africain en Shona pour dire gnou. Cette distribution utilise un systéme qui télécharge les sources et les compilent automatiquement. Autre distribution à être mise à jour dans cette liste est l'update de Trisquel (http://trisquel.info/) en verstion 3.0 (Dwyn).

Donc, et je l'ignorais, la FSF à une liste des distributions libre. On peut consulter cette liste ici : http://www.gnu.org/distros/free-distros.html première réaction : mais ou est Debian ? J'ai donc regardé de plus prés les conditions pour être dans cette liste.  On y trouve la notion de firmware propriétaire (appelé Blob), les références aux marques, la liaison à un brevet, la documentation libre.... à la lecture du document on se rends compte que tout les cas ont été étudié pour certifier ces distributions libre. Ainsi si un jeu d'une distribution est livré avec un moteur GPL mais que les graphismes sont sous copyright, la distribution ne se verra pas attribuer le label "Libre". Le document est tout de même réaliste et conclu en indiquant qu'une distribution constitue une masse de donnée énorme, et qu'a l'impossible nul n'est tenu. Il est donc possible qu'une distribution laisse passer du matériel non libre sans que cela entraîne automatiquement son retrait de la liste. Ce qui est important c'est la volonté de réparer l'erreur.

Mais alors au vue de tout ceci pourquoi certaines distributions ne sont pas dans la liste? La réponse est ici : http://www.gnu.org/philosophy/common-distros.html ... ainsi on y découvre pourquoi debian, gentoo, opensuse, slackware et les autres ne font pas parti de cette liste. Pour résumer grossiérement, il y a ceux qui ne sont pas claire avec les logiciels à inclure (centos,fedora, mandriva,redhat,slackware...) et ceux qui permettent l'accés trop simple à des dépots non-free (debian, gentoo, opensuse, ubuntu, *BSD...)

Avec une telle sélection on comprends mieux pourquoi au milieu des milliers de distributions existante, seule 9 figurent dans la liste de la FSF. Kongoni peut être fier de son travail.

09/09/2009

[blender] - Utiliser une image avec un canal alpha

1613670698.jpgParfois on dispose d'un logo, d'une source que l'on ne souhaite pas forcément retravailler, pour des questions de timing, ou d'impossibilité technique (une photo détouré par exemple). Et pourtant on souhaite utiliser cette ressource dans notre outil préféré : blender. Heureusement blender permet d'utiliser une image en texture et d'en extraire le canal alpha pour rendre uniquement l'intérieur de notre objet.

Première étape : créer un Plane (Add->Mesh->Plane) à la forme de notre image source (carré, rectangle). Cela se fait trés simplement en passant en mode Edition (TAB) et en sélectionnant les points qui nous intéressent.

Ajoutez lui ensuite un matériel (F5) en cliquant sur le boutton "Add New". Dans le menu texture (F6) faites de même, en cliquant sur "Add new" afin d'ajouter une texture a ce matériel. Dans le menu déroulant "Texture type" choisissez "Image". Et cliquez sur "Load" tout à droite pour allez chercher votre image source avec le canal alpha. Ce qui devrait vous donner ceci :

1.jpg

Pour avoir une idée de ce que donne le canal alpha vous pouvez cocher la case tout à gauche "Alpha" qui vous permettra d'avoir un aperçu.

Retournez ensuite dans l'onglet matériel (F5) et cochez les cases dans Map To : Col (doit être blanc), Spec (deux fois doit être jaune) et enfin Alpha (doit être jaune). Réglez ensuite le curseur Dvar (un peu plus bas) sur 0. Ainsi vous devez avoir :

1.jpg

Dans le menu plus à gauche "Links and pipeline" cochez "Ztransp"
Trés important : sur tout les éléments de votre scéne cocher l'option "Trashadow" dans le menu matériel et dans Shaders.

Si vous avez bien tout suivi voici le genre de scéne que vous devriez obtenir :

1.png.jpg
Comme prévu, la partie qui compose le canal alpha n'est pas rendu. Et l'ombre sur mon plan inférieur est bien le détour de l'image (et pas un rectangle) grâce à l'option "Trashadow".
Seule question restante, mais je pense que cela n'est pas possible : un "cloth" peut il épouser la forme de la texture ?

08/09/2009

[Linux/Nimes] Second jeudi libre de Nîmes

293457747.pngLa Linuxerie se réunit à la brasserie : Au bureau, le 10 Décembre 2009 à 20h pour les jeudis du libre, au menu : Logiciels libre, GNU/Linux, actualités du libre…

La communauté et les acteurs du logiciel libre de Nîmes et sa région se réunissent chaque second jeudi du mois pour une soirée conviviale, pour répondre à vos questions, à votre curiosité autour du thème des logiciels libres. L’occasion également de partager ses idées, ses expériences, une table. L’ambiance est sympathique et facilite les conversations. La soirée commencera à 20h00 et prendra fin aux alentours de 23h00. Cette soirée s’inscrit dans le cadre des jeudis du libre en partenariat avec Montpel’libre qui organise les Last Jeudis sur Montpellier.

Renseignements et confirmation de présence sur linuxerie@gmail.com ou sur http://lalinuxerie.free.fr

Le Lieu : Au bureau

Adresse : 24, Boulevard amiral courbet

Plan : http://www.openstreetmap.org/?lat=43.838544&lon=4.363...

Les horaires : 20h – 23h

Possibilité de manger sur place, à partir de 19h.

04/09/2009

[linkchecker] - Vérifier les liens d'un site web en ligne de commande

Anonymous_Eyes.png

Il est souvent utile de passer les liens de son site au crible, il existe de trés bon logiciel en GUI, quelle est la meilleure option en CLI ? Pour ma part j'ai adopté Linkchecker . Ses avantages sont multiples il travaille en récursif, il passe tout un tas de protocole (http, https, ftp, mailto, fichiers locaux....), offre la possibilité d'indiquer un nom d'utilisateur et un mot de passe (ftp, http et telnet), et vérifie également la syntaxe html et css,

Cerise sur le gâteau : pour satisfaire tout le monde il existe, un CLI, un GUI et une interface CGI pour votre serveur web.

Son utilisation en ligne de commande est toute simple :

linkchecker nom_du_site_web ou nom_du_fichier_local

et le résultat s'affiche à l'écran. Il y a également une possibilité de sortir les rapports aux formats : text, HTML, SQL, CSV ou directement un graphique  GML ou XML. Le tout avec choix de couleur ou non.

linkckecr.png

Il est bien entendu possible de vérifier un fichier en local, d'utiliser les expressions régulière (pour sauter certains liens par exemple) ou carrément de simuler un cookie.

Beaucoup d'options trés intéressantes pour qui veux valider les liens d'un site, la page man est trés bien faite et trés bien détaillé : http://linux.die.net/man/1/linkchecker. Linkchecker est tellement généreux que sur sa page, il propose d'autres alternatives pour vérifier les liens au cas ou le logiciel ne vous conviendrait pas : http://linkchecker.sourceforge.net/other.html

Un trés bon outil, complet et pertinent pour évaluer son site et éviter des 404.

02/09/2009

[SoftwareStore] - L'application store d'ubuntu

AJ_Books.pngJ'ai eu l'occasion d'installer un portable avec karmic cette aprés-midi. J'ai donc voulu tester le Software Store dont j'entends parler depuis quelques jours. Cette idée lancée depuis 2005, voit enfin le jour, le but est de créer un outil unifié pour tout les bureaux pour l'installation de paquet, ce qui signifie que le but à terme est le remplacement des Adept, kpackage, synaptic,... le projet est ambitieux. Ce qui est également intéréssant c'est qu'il y a une roadmap de la 9.04 jusqu'a la 11.04.

Ainsi j'ai donc fait un apt-get install software-store pour voir ce dont il retournait. A première vue on ne voit qu' une ressemblance trés forte avec adept_installer de kde ou le gnome-app-install. Ci dessous le fameux software-store dans sa première version :

appstore.jpg
En effet le but de cette première version pour karmic, est de faire un outil simple et attractif. Là ou le projet va prendre de l'envergure c'est en avril 2010, avec la 10.04, ou il remplacera synaptic et consort, plus gdebi et la possibilité de liaison avec le protocole apt: . Un systéme de vote et de commentaire devraient également y être ajouté. A terme (vraisemblablement pour la 10.10) il sera possible d'acheter des logiciels via cette interface et là le mot Store prendra tout son sens. En soit c'est une bonne idée : une interface simple et claire, la notion de n'avoir qu'un seul logiciel pour tout les *buntu est appréciable. Ce qui est dérangeant est la notion de "store"  lié à des logiciels libre et pour la majorité gratuit, surtout que les précaunisations de traductions indiquent :

"This name should be localized" ... "Translate 'store' with the meaning of 'shop' rather than 'repository', if there is no common term covering both” 

On parlera, en français, donc bien d'un magasin en tant que boutique. Un magasin à une notion de stockage de marchandise, mais également (et surtout) de commerce. Les débutants ne vont t'ils pas penser qu'il faut payer pour tout ces logiciels librement téléchargeable ? La peur du clic qui facture. J'ai eu l'autre jour une remarque a propos du plugin flash nonfree : "non free c'est qu'il n'est  pas gratuit, donc je ne le télécharge pas". Et je pense que ce genre d'interface s'adresse surtout à ces débutants là. Les autres resteront en ligne de  commande ou installeront leur gestionnaire de paquets préféré.

Un joli outil, plein de projets et d'idées, une volonté d'éviter la dispersion des efforts et de simplifier le processus d'installation de logiciels. Mais un nom délicat à porter dans le milieu du libre ? Surtout  que le mot store est trés lié  en ce moment à l'app store d'apple. Car même pour un anglais la notion de store n'est pas évidente : (phrase issue du brainstorm d'ubuntu sur le software store)

"Excuse my ignorance, but does "The Ubuntu *STORE*" mean that they are going to actually SELL stuff for money?"

01/09/2009

[blender] - Créer un objet avec des courbes béziers et un fond transparent

cle_de_sol_small.jpgHier j'ai eu une idée pour mon logiciel Grabouille : utiliser des notes de musique pour apprendre le solfège (j'ai testé Jalmus qui est trés bien mais un peu trop pointu pour ma petite...) Il me fallait donc : une clef de sol et des notes de musiques. Comme je voulais quelque chose avec un peu de volume j'ai laissé Inkscape pour cette fois, et ai sorti Blender. Blender permet de placer une image en fond et de placer des courbes ou des cercles béziers afin d'obtenir la forme la plus proche possible de celle que vous voulez détourer.
Ce qu'il vous faut savoir avant de commencer :
Lorsque qu'on détoure un objet il est bon de savoir se déplacer sur le plan de travail, ainsi pour zoomer sur blender on utilise la molette (scroll avant et arrière) et pour se déplacer sur les 4 directions, on appuie sur la touche SHIFT et on appuie sur la molette en même temps.

Une fois ces précisions faites, il faut rentrer dans le vif du sujet, premier point : récupérer une image de clef de sol (on en trouve facilement). Et on se place en vue de dessus (7 du pavé numérique). On ajoute l'image d'arrière plan qui va nous servir de base de travail, en cliquant sur le menu VIEW -> BACKGROUND IMAGE, on coche le boutton "use background image" puis "Load" pour aller chercher notre image. Une fois cela fait vous devriez avoir en arrière plan votre image. Nous allons pouvoir commencer à placer les courbes béziers sur notre plan de travail.

Pour cela faite  "Espace" dans l'espace de travail, puis Add => Curve => Bezier Curve. Vous devriez alors avoir la même chose que ci dessous (si vous n'aviez pas les poignés, appuyez sur la touche TAB)

beziers.jpg

pack1.jpgLe principe est simple, on déplace les points aux endroits stratégique de notre dessin. On fait tourner les points avec la touche R, on diminue la taille avec la touche S.

Pour les angles dur, il suffit de prendre un point et d'appuyer sur la touche H, ainsi vous pouvez prendre chacune des poignés de manière indépendante et "casser" l'angle. Pour revenir a un angle doux un nouvel appui sur la touche H permet de revenir à l'état initial.

On ajoute un deuxième point avec la touche CTRL et clic gauche. Sur le même principe on prends la poigné principale (celle du centre qui régle les deux autres points) on la positionne correctement en réglant sa taille et son orientation avec les touches R et S. Puis on peut prendre indépendament les poignés pour affiner le réglage. une fois le tour de la clef fait, il suffit de sélectionner le dernier point et le premier point (avec la touche B) et d'appuyer sur la touche C pour fermer le tour. Et ainsi avoir une face uni.

Nous avons donc un tour de clef de sol, il reste a évider les parties qui doivent être vide. Il faut donc appuyer de nouveau sur ESPACE pour ajouter une nouvelle courbe béziers et faire les parties intérieures sur le même principe.  Blender détectera automatiquement qu'une surface est déja présente et évidera avec les formes tracer aprés.

Une fois fini, nous allons maintenant donner de la forme à cette surface plate, allez dans le menu Editing (F9) et faites les réglages sur Extrude, Bevel et BevResol pour "gonfler" la forme.

pack3.jpg

Une fois les réglages faits, il ne nous reste plus qu'a faire un rendu :

final.jpg

J'ai rajouté un peu de texture pour la rendre un peu plus attractive. Par contre si je veut récupérer l'image, je n'ai pas de fonds transparent, en faire un sprite est alors délicat. Heureusement blender nous offre une telle option. Pour cela il faut aller dans Scene (F10) et cocher les options Premul, choisir un format qui supporte l'alpha (PNG par exemple) et cocher la case RGBA. Faites le rendu, il ne reste plus qu'a enregistrer l'image avec la touche F3. Vous avez alors une clef de sol avec un fond transparent.

final_render_alpha.jpg