Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/03/2009

[wmii] - "Suck-less" mode (limitation d'utilisation des applications graphiques partie 2)

johnny_automatic_beet.pngJe continue mon aventure, dans la plongé du mode console. Aujourd'hui j'ai décidé de m'attaquer à la source : le gestionnaire de fenêtre. Quoi de plus aisé que d'avoir une barre des tâches (voire plusieurs), une liste des fenêtres ouvertes... des icônes sur le bureau, des dossiers pour ouvrir un gestionnaire de fichier... oui mais voila tout cela, n'est pas optimisé à mon goût. Mon point de départ je le rappelle est la limitation de l'utilisation des applications en mode graphique pour se concentrer sur l'essentiel : l'action que l'on souhaite produire. J'ai déja migré mon lecteur de fichier audio sous mp3blaster (et sur de nombreux conseils je suis en train de lorgner sur mpc). mp3blaster que j'avais placé dans un tilda. Cette solution convenable, dans un premier temps, m'a amené à me poser la question suivante : est-ce que la notion de fenêtre qui se chevauchent les unes au dessus des autres, est la meilleure des organisations ? les bureaux "modernes" nous fournissent ce principe de fonctionnement sans remise en cause de la finalité d'une utilisation quotidienne et optimisé d'un bureau. gnome, kde, windows, e17, icewm... et j'en passe, fonctionnent sur ce principe. Mais est-il le meilleur des fonctionnements ? j'ai donc décidé de me tourner vers des bureaux avec un principe d'empilement, ainsi lorsque vous lancer une application une "frame" s'ouvre et permet la visualisation des X éléments ouverts. Voici ce que cela donne :

wmii.png

Rassurez vous il est bien sur possible de lancer, gimp firefox et autre programme indispensable, en plusieurs mode (plein écran, ...). nous verrons cela tout a l'heure.
J'ai testé plusieurs gestionnaires de ce type, xmonad, ion3... chacun avait ces avantages, ces inconvénients, mais j'ai vraiment accroché avec wmii.

Disons que pour débuter j'ai pris wmii. La première chose qu'il m'a fallut faire à été de supprimer le bip systéme, j'ai donc ouvert mon .bashrc et ai rajouté la ligne xset -b j'étais alors tranquille je pouvais travailler en silence en cas de fausse touche. Ensuite j'ai récupéré le fichier de configuration par défaut pour le placer dans mon répertoire et pouvoir commencer à bricoler sans risque :

        cp /etc/X11/wmii-3.5/wmiirc ./wmii-3.5        

Ce script est également le centre de wmii, on peut l'exécuter pour relancer wmii (avec l'option start, stop, reload...) bien pratique surtout quand on test, cela évite de repasser par l'étape du gestionnaire de connexion.

Ma deuxième modification a été de changer la touche MOD (par défaut ALT mais cela crée des conflits avec les raccourcis sous firefox (ALT+D par ex)) j'ai donc ouvert le fichier de configuration mentionné plus haut, et j'ai donc changé la variable MODKEY=MOD1 en MODKEY=MOD4 pour avoir la touche windows active (il fallait bien qu'elle serve a quelque chose cette touche...). Voila j'étais prêt à me lancer tête baissé dans ce nouveau monde.

J'ai donc lancé wmii, et j'étais devant une page noire... j'avais blackouté mon gestionnaire de fenêtre ! seul en bas, des indications sur la date et l'heure. tout se passe au clavier. La première approche a été de lancer un terminal, il suffit d'appuyer sur MOD+ENTREE, hop un xterm se lance. J'aime bien terminator alors j'ai été modifie WMII_TERM dans le fichier de configuration. on lance un, deux, trois terminals, ils s'empilent, c'est plutôt agréable. Pour lancer une application, il suffit de faire appel à MOD+P et une interface en bas vous propose différents choix en fonction de ce que vous tapez. On lance donc,firefox, thunderbird, tout s'empile.... pour naviguer entre toute ces fenêtres rien de plus simple :  MOD+j ou MOD+k. Cela commençait a me plaire.

On peut modifier l'affichage avec MOD+d qui est l'affichage par défaut, ou les applications se répartissent l'espace. On peut également, passer également faire en sorte qu'une application prennent tout l'espace et que les autres n'affiche que le haut de la fenêtre : MOD+s

Par défaut tout s'empile de haut en bas, il est possible d'utiliser l'espace vertical : si vous avez plus de deux applications ouvertes, vous pouvez en passer une sur une deuxième colonne avec MOD+SHIFT+h à gauche et MOD+SHIFT+l

La question se pose : quid d'application multi fenêtre comme the Gimp ? il est alors possible de passer en mode flottant avec MOD+SHIFT+SPACE, le fonctionnement est alors commun avec ce que nous connaissons sous gnome, kde...

Vous remarquerez en haut a gauche de chaque application un carré, en cliquant dessus vous pouvez en mode par défaut (MOD+d) redimmenssionner les espaces entre chacune des applications.

Au fur et à mesure que l'on ouvre des fenêtres on se dit que les espaces de travail avait du bon. Miracle cela existe aussi sous wmii, cela s'appelle des vues. Il existe ici deux fonctionnements : soit avec des chiffres (on décide de mettre firefox sur la vue 2, thunderbird sur la vue 3 ....) cela se fait avec MOD+SHIFT+le_nombre pour déplacer l'application sur la vue désiré. et on y accéde avec MOD+le_nombre. En bas les vues se rajoutent...mais imaginez que vous créeiz 10 vues, les chiffres vont finir par être trés peu explicite. il existe un systéme identique mais avec des tags : MOD+SHIFT+t vous permettra de taper un nom de vue (firefox par ex) et de déplacer l'application sur cette nouvelle vue. pour se rendre sur la vue il suffit de faire MOD+t et soit d'utiliser les flêches du clavier, ou de taper le nom de la vue (TAB pour compléter le nom fonctionne et c'est trés pratique)

J'ai vraiment apprécié de nombreuses chose dans ce principe de fonctionnement, aprés plusieurs heures de travail avec wmii, j'ai voulut tenté le retour sous gnome, tout m'a semblé étonnament figé, et difficilement accéssible.... je suis donc retourné sous wmii, j'envisage un essai de awesome qui me semble assez complet et surtout pour le respect de nombreux standard de freedesktop. L'usage de  ce type de bureau n'est certainement pas à recommander à tout le monde, mais pour ceux qui veulent expérimenter quelques choses de nouveaux, qui veulent délaisser la forme au profit du fond, je conseille l'aventure cela vaut vraiment le détour.